Universités africaines de la Communication : les médias sociaux au cœur des réflexions

(Ouagadougou, 17 novembre 2017)

Cadre de réflexions et d’échanges sur les problématiques des médias et de la communication sur le continent africain, les Universités africaines de la Communications ont ouvert leurs portes ce 16 novembre à Ouagadougou. Pour l’édition 2017, la 10è de ce forum d’échanges, plusieurs pays et spécialistes d’horizons divers ont fait le déplacement de la capitale Burkinabè : Niger, Togo, Mali, Tchad, Bénin, Maroc, Côte d’Ivoire, Cameroun, Sénégal et France.

« Médias sociaux et formation des opinions en Afrique », tel est le thème des Universités 2017. Placés sous le très haut patronage du Président du Faso, représenté à la cérémonie d’ouverture par son haut Représentant, Chériff Moumina Sy, les travaux des UACO qui prendront fin le 18 novembre, seront constitués essentiellement de panels sur des sous-thèmes divers abordant les questions de gouvernance reliées aux usages des médias sociaux, les enjeux de pouvoir et de citoyenneté, la problématique sécuritaire en contexte de démocratie…

Le ton des communications a été donné par le Professeur Serge Théophile Balima, membres du conseil scientifique des UACO, qui a campé le contexte global du thème. Au cours des communications, il est ressorti la nécessité de procéder à l’éducation à l’utilisation de médias sociaux et la responsabilité sociale que devraient s’imposer les auteurs des publications, au regard des implications tant pénales, sécuritaires, sociales et politiques liées à ces nouveaux médias.

Les médias sociaux, et, de façon corrélée, les réseaux sociaux s’imposent à nos sociétés de plus en plus fragmentées et ouvertes, et constituent une donne, pour les pays africains, à intégrer dans les grandes dynamiques nationales.

  1. A. B, Ouagadougou