Le Burkina Faso

 

Présentation du Burkina Faso
Le Burkina Faso, Pays des hommes intègres, également appelé Burkina, est un pays d’Afrique de l’Ouest sans accès à la mer, entouré du Mali au nord, du Niger à l’est, du Bénin au sud-est, du Togo et du Ghana au sud et de la Côte d’Ivoire au sud-ouest.

Ses habitants sont les Burkinabè ou Burkinabés. La capitale est Ouagadougou, située au centre du pays. Le Burkina Faso est membre de l’Union africaine (UA) et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Depuis janvier 2008, le Burkina Faso fait partie pour deux ans du Conseil de sécurité des Nations unies en tant que membre non permanent.

Composition du Gouvernement

01. Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure.
Monsieur Simon COMPAORE

02. Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabé de l’Extérieur.
Monsieur Alpha BARRY

03. Ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique,Garde des Sceaux.
Monsieur Bessolé René BAGORO

04. Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement.
Madame Hadizatou Rosine COULIBALY née SORI

05. Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la ProtectionSociale.
Monsieur Clément Pengdwendé SAWADOGO

06. Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.
Monsieur Filiga Michel SAWADOGO

07. Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.
Monsieur Jean Martin COULIBALY

08. Ministre de la Santé.
Monsieur Smaïla OUEDRAOGO

09. Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques.
Monsieur Jacob OUEDRAOGO

10. Ministre de l’Eau et de l’Assainissement.
Monsieur Niouga Ambroise OUEDRAOGO

11. Ministre des Infrastructures.
Monsieur Eric Wendenmanegha BOUGOUMA

12. Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières.
Monsieur Alpha Oumar DISSA

13. Ministre des Transports, de la mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière.
Monsieur Souleymane SOULAMA

14. Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat.
Monsieur Stéphane SANOU

15. Ministre des Ressources Animales et Halieutiques.
Monsieur Sommanogo KOUTOU

16. Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes.
Madame Aminata SANA née CONGO

17. Ministre de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle.
Monsieur Jean Claude BOUDA

18. Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille.
Madame Laure ZONGO née HIEN

19. Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement.
Monsieur Rémi Fulgence DANDJINOU

20. Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat.
Monsieur Maurice Dieudonné BONANET

21. Ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement Climatique.
Monsieur Batio BASSIERE

22. Ministre de la Culture.
Monsieur Tahirou BARRY

23. Ministre des Sports et des Loisirs.
Monsieur Taïrou BANGRE

24. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, chargé du Budget.
Madame Edith Clémence YAKA

25. Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabé de l’Extérieur, chargé de la Coopération : Madame Rita Solange AGNEKETOM née BOGORE

26. Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Femme, de la Solidarité
Nationale et de la Famille, Chargé des Affaires Sociales, des Personnes
vivant avec un Handicap et de la Lutte contre l’Exclusion.
Madame Yvette DEMBELE

27. Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie, des Finances et du
Développement, chargé de l’Aménagement du Territoire.
Madame Pauline ZOURE

28. Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat, Ministre de
l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité
Intérieure, chargé de la Décentralisation.
Monsieur Alfred GOUBA

29. Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, chargé de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.
Monsieur Urbain COULDIATI

 

Investir au Burkina
De part sa position centrale en Afrique de l’ouest, le Burkina construit depuis plus d’une quinzaine d’années son assise économique. Après une période difficile, le Burkina a repris le chemin de la croissance au milieu des années 90. A ce jour, les indicateurs économiques sont encourageants et l’économie burkinabé enregistre de nettes performances dans la plupart des secteurs. Depuis le début des années 2000, le Burkina connaît un taux de croissance de l’ordre de 6% par an. Un constat encourageant d’autant plus que l’économie du pays, pourtant fortement liée à la Côte d’Ivoire, n’a pas subi le contrecoup d’envergure redouté suite à la crise ivoirienne.

Autre temps, autre défi. Désormais il s’agit d’inscrire cette croissance sur le long terme et de diversifier une économie encore fortement dépendante de l’agriculture et pénalisée par la faiblesse de son tissu industriel.

Pour ce faire, les autorités explorent toutes les pistes et développent plusieurs sortes d’initiatives depuis un certain temps pour favoriser l’investissement privé : services, mines, construction et industrie agroalimentaire…à travers un code des investissements très attractif.

L’environnement des affaires

Chambre de commerce et d’industrie du Burkina

Ministère du Commerce, de la Promotion de l’Entreprise et de l’Artisanat

Maison de l’entreprise du Burkina

Les opportunités d’affaires

Office National du Commerce Extérieur

IZF
Travailler au Burkina Faso
Conformément à la règlementation en vigueur au Burkina Faso (Loi N°028 – 2008 / AN portant code du travail), est considérée comme travailleur, au sens propre de la loi, toute personne qui s’est engagée à mettre son activité professionnelle moyennant rémunération, sous la direction et l’autorité d’une autre personne, physique ou morale, publique ou privée, appelée employeur. Ainsi, pour la détermination de la qualité de travailleur, il n’est tenu compte ni du statut juridique de l’employeur ni de celui de l’employé. Toute personne désirant travailler au Burkina Faso est soumise à cette Loi. Plusieurs arrêtés et décisions ont été pris pour mieux définir ses textes d’application. Du reste, le Burkina Faso a ratifié plusieurs conventions internationales en matière de travail, de protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille, de même que des conventions internationales relatives à l’élimination de toutes formes de discrimination à l’égard des femmes.

Législation et Réglementation du Travail

Législation et Réglementation du Travail

Travailleurs :

Obligations du travailleur

Droits du travailleur

Employeurs :

Obligations de l’Employeur

Droits de l’Employeur

Sites Internets
Ministère des Affaires étrangères

Présidence de la République

Premier Ministère

Parlement