Processus de médiation du Burkina Faso dans les conflits en Afrique de l’Ouest : les cas de la Côte d’Ivoire et du mali décortiqués à Sciences Po de Lyon

Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Yipènè Djibrill Bassolé, était le jeudi 28 novembre dernier, l’invité d’honneur de l’Institut d’études politiques de Lyon, qui organise des communications de haut niveau au profit de ses étudiants et chercheurs.
Le missi dominici du Président Blaise Compaoré sur le terrain des médiations dans lesquelles le Burkina Faso est sollicité, a donné en partage l’expérience de notre pays.
Près de 200 étudiants ont pris d’assaut l’amphithéâtre Leclair, pour en savoir sur l’expérience du Burkina Faso en matière de médiation. D’emblée, le Ministre BASSOLE  s’est réjoui de l’intérêt porté par les jeunes qui forment l’assistance, sur les questions de paix et de sécurité en Afrique. Puis, il a situé l’engagement du Burkina Faso dans le temps, et dans  la géostratégie de la sous-région ouest-africaine.
Dans le temps, on retiendra que c’est depuis 1990-1993, par le cas du Togo en crise politique, que le Burkina Faso a mis le pied à l’étrier de la médiation, avec succès. C’est fort de cet acquis que le Président Blaise COMPAORE sera sollicité comme médiateur et facilitateur  pour aider  à résoudre les crises qu’ ont connu le Niger de 1992 à 1995, la Côte d’Ivoire de 2002 à 2007, le Togo à nouveau de 2005 à 2006, la Guinée de 2009 à 2010 et plus récemment le Mali.
Géostratégiquement, le Burkina Faso ne peut être indifférent à ce qui se passe chez ses voisins et dans la sous-région, dans un monde d’interdépendance, où les intérêts multiformes sont imbriqués.

Lire la suite
image_pdfimage_print
COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES N°014 DU 16 AVRIL 2014

Le Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 16 avril 2014 en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 00 mn sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

 

 I.           DELIBERATIONS

 

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES
Le Conseil a adopté trois (03) rapports :
Le premier rapport est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification de l’Accord de prêt n°2100 150 030 394 conclu le 9 janvier 2014 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et la Banque africaine de Développement (BAD) pour le financement partiel du Projet d’aménagement des routes de désenclavement interne.
D’un montant de 23,9 milliards de francs CFA, ce prêt est destiné à la construction et au bitumage de la route nationale n°22 entre Koungoussi et Djibo.
Le deuxième rapport est relatif à la conclusion de contrats dans le cadre de l’organisation des examens scolaires de la session de 2014.
Au terme de ses délibérations, le Conseil a marqué son accord pour la conclusion des contrats avec les entreprises suivantes :
-      INDUSTRIE DES ARTS GRAPHIQUES S.A (IAG), pour l’acquisition de diplômes vierges sécurisés pour la délivrance des diplômes de 2013 du BEPC, du BEP et du CAP et de feuilles de composition pour l’organisation des examens scolaires de la session de 2014, d’un montant cumulé de cent quatre-vingt-douze millions sept cent quatre-vingt-huit mille quatre cents (192 788 400) francs CFA TTC ;
-      IMPRIMERIE COMMERCIALE DU BURKINA (ICB) pour l’acquisition de divers imprimés pour les examens scolaires de la session de 2014, d’un montant de dix huit millions quatre cent seize mille huit cent cinquante (18 416 850) francs CFA TTC.
Le financement est assuré par le budget de l’Office central des examens et concours du secondaire (OCECOS), gestion 2014.
Le troisième rapport est relatif aux résultats de l’appel d’offres pour les travaux de construction d’une salle polyvalente à Dédougou dans le cadre de la commémoration du 11 décembre  2014.
Au terme de ses délibérations, le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise ECODIS SARL pour un montant de un milliard sept cent quinze millions quatre cent soixante onze mille trois cent soixante sept (1 715 471 367) francs CFA TTC, avec un délai d’exécution de huit (08) mois.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2014.
 II. COMMUNICATIONS ORALES
 II.1. Le ministre de la Culture et du tourisme a fait au Conseil le bilan partiel de la 17ème édition de la Semaine nationale de la culture « SNC Bobo 2014 », tenue du 22 au 29 mars 2014 à Bobo-Dioulasso, sous le thème « Promouvoir l’économie de la culture pour une contribution au développement durable ».
Cette 17ème édition a réuni plus de 2 500 artistes dont 1 500 compétiteurs venus de toutes les régions du Burkina Faso.
Le Conseil félicite l’ensemble des acteurs pour la réussite de cet évènement et les encourage à plus d’efforts pour garantir un succès à la 18ème édition prévue pour se tenir du 26 mars au 2 avril 2016 à Bobo-Dioulasso.
II.2. Le ministre des Infrastructures, du désenclavement et des transports a fait au Conseil une communication relative à l’accident survenu dans la nuit du 14 au 15 avril 2014 à Atakpamé en République togolaise, ayant fait jusque-là 48 décès dont 24 burkinabè et 25 blessés dont 8 burkinabè.
Le Conseil présente ses condoléances aux familles éplorées et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.
II.3. Le ministre de la Santé a fait au Conseil une communication relative à la tenue des journées de pédiatrie et du 3ème congrès de la Société burkinabè de pédiatrie (SOBUPED), du 24 au 26 avril 2014 à Bobo-Dioulasso, sous le thème : « Promotion de la santé du couple mère-enfant et prise en charge de l’enfant malade ».
Ce 3ème congrès est placé sous le haut patronage de Madame Chantal COMPAORE, épouse du Chef de l’Etat.
II.4. Le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme a fait au Conseil une communication relative à un projet de construction de sièges des quatre (04) grandes juridictions du Burkina Faso à Ouaga 2000 que sont, le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’Etat, la Cour de Cassation et la Cour des Comptes.
La construction de ces sièges permettra d’offrir aux personnels des juridictions suprêmes du Burkina Faso, des cadres de travail appropriés.
 III. NOMINATIONS

Lire la suite
image_pdfimage_print
Accident de la circulation au Togo: 47 morts dont 15 burkinabè

47 morts et 16 blessés, c’est le bilan provisoire d’un accident de la circulation qui s’est produit dans la nuit de lundi à mardi rue la RN1 à l’entrée sud de la ville d’Atakpamé (164 km de Lomé). Selon les premières constatations de la gendarmerie, un bus en provenance de Lomé transportant des Burkinabè et des Togolais se rendant à Cinkassé (Savanes) a percuté un camion en voulant dépasser un autre véhicule.

Lire la suite
image_pdfimage_print
AMBASSADE DU BURKINA FASO A PARIS LE NOUVEAU TRESORIER INSTALLE

Depuis hier 10 avril, Patrice Gansané est officiellement le nouveau Trésorier de l’ambassade du Burkina Faso à Paris. Nommé en Conseil des ministres le 6 novembre 2013, il a été installé par une mission de vérificateurs venus de la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, devant un parterre de collègues de l’ambassade et du consulat général.

Lire la suite
image_pdfimage_print
UNESCO/BURKINA FASO LE CIEFFA RECONDUIT DANS LA CATEGORIE II

Le mercredi 9 avril, a eu lieu en fin de journée, au siège de l’UNESCO à Paris, une signature d’accord entre cette institution spécialisée des Nations-Unies et le Burkina Faso, au bénéfice du Centre international pour l’Education des Filles et des Femmes en Afrique CIEFFA. La délégation gouvernementale burkinabè était conduite par le Ministre des Enseignements secondaire et supérieur, le Professeur Moussa OUATTARA, qu’accompagnait l’Ambassadeur TIARE, Délégué permanent du Burkina Faso auprès de l’UNESCO.

Lire la suite
image_pdfimage_print
SMARTY AU NEW MORNING: SPECTACLE EBLOUISSANT

Smarty a illuminé le New Mornig de son immense talent. Le 7 avril, dernier, à l’occasion de la remise officielle de son prix, et du début de sa tournée promotionnelle internationale,  l’artiste burkinabè s’est produit en live devant un public composé d’invités de RFI, de professionnels du show-biz, de simples mélomanes, mais aussi de nombreux burkinabè, au nombre desquels l’Ambassadeur Eric TIARE, et le Consul général Ousman NACAMBO, venus soutenir le porte-étendard de la musique burkinabè.

Lire la suite
image_pdfimage_print
Le Conseil des ministres du mercredi 09 avril 2014

Le Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 09 avril 2014

en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13  H 00 mn

sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE,

Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,

entendu des communications orales,

Lire la suite
image_pdfimage_print
Sécurité – Gouvernance -Conservation des frontières : La vision du président du Faso aux parlementaires africains et européens

Le chef de l’Etat, avant le somment UE-Afrique, a donné une communication au cours la réunion de dialogue avec des parlementaires et européens sur le thème : « Sécurité – Gouvernance -Conservation des frontières ».  C’était le 31 mars dernier à Bruxelles.

Le président du Faso a entamé son adresse en faisant remarquer que son pays à l’instar d’autres en Afrique « entretient une longue tradition de dialogue et de coopération avec l’Europe ».

Lire la suite
image_pdfimage_print
Discours sur la situation de la nation : Luc Adolphe Tiao devant les députés pour la 4e fois

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao sacrifie aujourd’hui 3 avril 2014 à une tradition avec son discours sur la situation de la nation (DSN) en 2013. Depuis sa nomination en 2011, c’est la 4e fois que le Premier ministre se retrouve devant la représentation nationale pour faire la radiographie du Burkina durant l’année écoulée. Cet état des lieux est contenu dans un document synthétisé de 56 pages et organisé autour de 5 pôles : le renforcement de la gouvernance, le renforcement des piliers de la croissance, la consolidation de l’investissement humain, l’intégration des thématiques émergentes dans les stratégies de développement et le renforcement de la coopération internationale et le rayonnement de l’image du Burkina et son leadership mondial.

Lire la suite
image_pdfimage_print